AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Bad day for vampires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 20

Carnet de voyage
Joyaux:
Expérience:
100/100  (100/100)
Magie:
avatar

Calvin Tartaros
MessageSujet: Bad day for vampires...   Dim 16 Mar - 16:46

Calvin in da place !
« The master of puppets »
NOM: Tartaros
PRÉNOM(S): Calvin
SURNOM(S): L'enfant maudit; Le marionnettiste.
ÂGE: 17 ans
ORIENTATION SEXUELLE: Aucun lien émotionnel


I got some bloody powers ...

GUILDE: Raven Tail
NOM DE VOTRE MAGIE: Cursed veins
DESCRIPTIF: Magie du sang. Plus précisément, il s'agit du contrôle de son propre sang, à l'extérieur ou à l'intérieur de lui-même. Ca implique pas mal de petits détails comme la possibilité de faire circuler son sang plus vite pour augmenter sa vitesse et sa réactivité, ou le suicide instantané par arrêt de sa circulation sanguine. Mais ça c'est moins cool... Et puis il y a bien sûr le fait de modeler et de diriger son sang hors de son corps... Une arme à double tranchant: gare à l'hémorragie!


I am ...

Profil psychologique:

Malgré l'air placide et posé qu'il arbore en toute occasion, Le jeune Calvin Tartaros n'es pas totalement stable... Néanmoins, il ne s'agit pas d'une instabilité commune comme des crises de folie chroniques ou des envies meurtrières en continu... Ni même un fétichisme sexuel sadique et douteux... Non, en fait il s'agit plus d'une fâcheuse tendance à la manipulation et une absence totale de possibilité d'être sincère envers qui que ce soit et quelle que soit la situation. Les actions de Calvin, toutes, sans aucune exception sont effectuées dans son propre intérêt, rien de vrai dans la prétendue sociabilité, aucune réelle amitié dans la liste de pions sur le damier de l'enfant maudit. D'ailleurs il excelle dans tous les jeux de stratégie et de calculs, alors qu'il traîne en fardeau, une poisse de renom dés qu'il s'agit de hasard... En perpétuelle quête de domination intellectuelle, il est cependant un si bon acteur que personne ne peut déceler cette partie de lui. La seule façon de la voir, c'est d'assister à une défaite intellectuelle majeure de sa part... Dans ses cas, il devient méconnaissable et se met à vociférer l'expression de son incrédulité face à ses propres erreurs. Il agresse verbalement tous ceux qui essaient de lui adresser la parole, ou même de le fixer. Puis il tente si possible, un dernier mouvement désespéré, souvent inutile, refusant jusqu'à la dernière seconde de s'avouer vaincu. Cette crise passée, il s'écroule par terre en se tenant la tête et reste immobile es heures à méditer sa défaite. Mais ces cas-ci restent extrêmement rares, ce qui rend inévitablement cet événement encore plus insupportable pour lui.

Il est tellement habitué à sa routine de petit marionnettiste que les mots ''Trahison'' et ''Manipulation'' ne sont plus réellement part de son vocabulaire, que réunis sous le mot ''Quotidien''. Autre sentiment corrompu chez Cal: La Loyauté: envers lui-même et uniquement lui-même et ses propres intérêts. Dernier sentiment totalement altéré chez lui: L'honneur, l'orgueil, l'amour propre, appelez le comme vous le préférez. Il n'a pas de dignité autre que celles de son attitude détendue et la réussite de ses extravagants plans basés parfois sur des mois de préparation, de manipulation et de corruption. Il peut s'agir de pousser un homme faible au suicide ou de séduire une personne pour arriver, toujours à un résultat final dont Cal sait tirer profit pour s'enrichir de quelque objet convoité ou bien de la confiance d'une personne qui pourrait prendre place dans un plus large plan... Le principal problème de ses plans, c'est la valeur variable qu'il attribue aux vies avec lesquelles il joue... ces valeurs correspondent à une équation très simple mettant en relation l'ensemble des acteurs du plan avec la récompense de ses efforts... Le mieux dans tout ça? C'est que les 85% de ses petites magouilles sont légales: à part quelques homicides prémédités et complicité de crimes variés, la majeure partie de ses victimes se sont vues assassinées par des boucs émissaires ou poussées au suicide de façon très douce et courtoise...

On pourrait croire qu'il amasse ainsi des fortunes, mais en réalité, un vice plus inconvenant que ceux cités précédemment le ronge... Il est parfaitement conscient que lui, le marionnettiste démoniaque n'est que le petite marionnette de cet énorme vice qu'est le jeu de hasard, mais il ne peut pas lutter contre. Il y a assez de volonté en lui pour lui permettre de garder l'argent nécessaire à une survie confortable, mais il passe beaucoup de temps au casino d'Hôsenka et il collectionne les marionnettes en bois de grande qualité et hors-de-prix d'un artiste de Crocus qui se fait appeler Yan, il a même déjà commandé à ce dernier une pièce très inhabituelle: une marionnette avec 17 articulations, toutes commandées individuellement... Parfois, Calvin s'amuse à la faire bouger en se servant de son sang, et ce au prix de l'immense douleur que lui inflige son pouvoir quand il s'en sert.

Il est à la recherche d'un livre sacré nommé Necronomicon, une simple légende à laquelle il ne croit pas, ce livre est décrit comme un grand livre relié de cuir brun, avec deux A entrelacés scellés au fer rouge sur la couverture, il offrirait selon la légende une puissance conséquente, mais Cal n'est pas superstitieux, par contre, il sait que beaucoup de gens y croient... et si ce livre existe, il donne le droit divin de présider le culte des morts, bref de devenir un grand leader religieux, donc de manipuler une énorme secte pour son profit.... Inutile de le préciser, Calvin ne se salit jamais les mains, il se bat en dernier recours et ne donne jamais plus que ce qu'il faut pour terrasser son ennemis... Et comme ses proies sont toujours minutieusement triés pour n'avoir aucune chance... Seule vraie qualité pure et inaltérée, bien que servant de bien perverses fins, Calvin possède une volonté d'une qualité inestimable, forgée au feu brûlant ses nerfs de la plus cruelle des façons à chaque fois qu'il établit un lien entre le fluide écarlate qui le maintient en vie et sa volonté, ce lien qui fait sa puissance et qui justifie à lui seul le surnom qui lui colle à la peau...
Description physique:

Calvin Tartaros est un jeune homme à l'apparence soignée et au style affirmé, les traits de son visage sont fins et gracieux et son nez discret, ce qui lui donne une apparence agréable, son regard doré est chargé de son lourd passé ce qui le rend profond et difficile à supporter plus de quelques secondes, habitué à cette particularité, il n'apprécie pas que l'on réussisse à soutenir son regard... Las de subir railleries et regards sévères, il a cessé depuis longtemps d'expliquer que la teinte bleu-verdâtre de ses cheveux rebelles et hirsutes était totalement naturelle. Les tourmentes qui secouent perpétuellement son esprit torturé ne transparaissent jamais au travers de sa fine peau pâle fragile et scarifiée par les marques de l'utilisation de son abominable don qu'il préfère qualifier de malédiction...

Calvin, est plutôt petit et chétif, s'il ne triche pas, il mesure dans les 1m 60 pour une 50aine de kilos à peine. C'est un avantage dont il sait tirer profit au maximum, de toute façon tirer profit c'est ce qu'il sait mieux faire que quoi que ce soit d'autre... Ca lui permet de passer inaperçu, un peu comme un personnage du background dessiné à l'arrache affalé sur un comptoir ou en train d'acheter du poisson dans un manga sur l'ère Meiji, et mieux, grâce à cette particularité, ses adversaires ont tendance à commettre l'irréparable erreur de le sous-estimer quand ils se retrouvent face à lui, ce qui lui offre un effet de surprise fulgurant! Malgré tout, il garde une carrure convenable et un corps tonique et réactif, ce qui lui confère une agilité du fait de sa souplesse plus que convenable. Ses jambes en particulier sont très musclées et en font un bon sprinter et un escaladeur agile, en outre, sa détente rapide et ample lui permet d'effectuer des sauts remarquables.

Cal a un tatouage magique sur le dos, il représente une tige d'où trois fleurs bourgeonnent et dévoilent en s'ouvrant, trois cranes humains qui tombent dans une mare rouge. La mare rapetisse ensuite (ou s'éloigne) pour devenir une gouttelette écarlate pendue à l'extrémité d'un index, et tombe sur le nez d'une marionnette inanimée. À son contact, la marionnette ouvre les yeux pour dévoiler le même regard doré que celui de Calvin. Ce tatouage s'exécute en boucle, à une vitesse qui varie selon l'humeur de son propriétaire qui fait aussi varier l'intensité des couleurs. Ainsi ce tatouage fournit une information précieuse sur l'état-d'âme du jeune marionnettiste, aussi il prend bien soin de le cacher aux regards indiscrets, spécialement quand il joue à Hôsenka, ce qui ne l'empêche pas de perdre systématiquement...

L'accoutrement qui, justement, ôte le tatouage à la vue commune, c'est une longue et fine veste blanche qui n'est fermée que par son milieu, taillée en haut comme un T-Shirt estival et en bas comme... bah non, pas de comparaison possible, les deux moitiés devant partent pointe et remontent derrière jusqu'à sa ceinture en formant un arrondi. Il porte aussi une sorte de collier qui Semble plus destiné à un chien qu'à une personne, mais il ne s'en sépare jamais et préfère éviter le sujet quand on le questionne à ce propos. D'aucun ont remarqué avec une certaine stupéfaction, bien que compréhensible, que cette pièce de métal sombre est tellement serrée autour de son cou qu'elle ne peut pas coulisser... ou alors c'est peut être autre chose qui l'en empêche...

Il n'a pas le tatouage de Raven Tail apposé sur son dos, là ou il l'aurait souhaité, c'est d'ailleurs ce manque qu'il a voulu combler en faisant réaliser le tatouage magique qui orne sa peau à cet endroit. A cause de la marque qu'il porte sur le pectoral droit, un symbole assez étrange qui a grandi en même temps que son porteur et dont il a longtemps ignoré, la signification, jusqu'à ce qu'il rentre dans la guilde de Raven Tail, dont le maître lui a appris avec horreur qu'il s'agissait du logo de la guilde de Phantom Lord, un guilde qui avait sombré dans l'ombre environ une demi décennie plus tôt. Sachant cela, Calvin s'est assuré pour l'avenir de toujours la dissimuler, au moins à moitié, sous son tee-shirt. A chaque fois qu'on avait voulu le lui faire porter le fier blason de Raven Tail, cette tache de naissance est devenue rouge et très douloureuse pendant plusieurs heures, durant lesquelles le tatouage représentant son appartenance à Raven Tail s'est effacé peu à peu jusqu'à disparaître totalement de sa peau immaculée...


I was ...

Background:

I - Une enfance

La fortune, éternel vent contraire...
Ce furent les étoiles de la charmante bourgade d' Hôsenka qui virent, par une sombre et glaciale nuit d'automne, à travers le vent d'ouest qui sifflait dans les branches des acacias et s'escortait des feuilles mortes ramassées sur les sols humides, qui virent la silhouette du jeune Dylan Tartaros, apprenti forgeron d'à peine 15 ans, adossé au mur d'une taverne à la réputation douteuse, pleurer pour la dernière fois de sa vie. Alors que le cadavre frais de sa regrettée mère gisait sur le plancher de la modeste demeure de famille. Il serrait dans ses bras sa jeune sœur, Kate, qui n'avait que sept ans et n'avais encore pas réalisé ce qui s'était produit... Comme elle l'avait fait pour ses deux premiers enfants, Letizia Tatartaros avait choisi d'accoucher seule chez elle. Pas d'assistance médicale, et pas de trace du père, un fantôme pour les enfants, peu de de détails de la part de leur mère, apparemment un homme d'une forte influence politique qui préférait cacher sa liaison, au point de n'avoir pas reconnu les enfants qui en furent l'issue. Elle l'avait décrit très brièvement et en de rares occasions comme un homme grand, élancé, toujours courtois élégant et bien vêtu, et surprenant et imprévisible. Il devait aussi être un homme d'un immense charisme pour que Letizia (Prononcé Léti[ts]ia, à l'italienne) retombe ponctuellement sous son charme, car à en juger par les visages des trois enfants, leur père devait être le même. Il avait promis à la mère qu'il reconnaîtrait les trois à la naissance de Calvin, et qu'il s'installerait avec elle pour fonder une vraie famille, malgré les réticences de l'aîné, ne voulant pardonner à son père sa conduite irresponsable. En réalité la seule raison qui avait poussé cet homme mystérieux à une telle déclaration fut la fierté de ressentir la magie lovée au creux du ventre de son amante.

L'accouchement de Calvin s'était bien passé, mais quand il fut né et que sa mère l'eut pris dans se bras, cette dernière fut prise d'une violente perte d'équilibre et s'étendit sur le sol de pierre blanche de son appartement, confondue avec les carreaux à cause de son impressionnante pâleur. Tout le sang de son corps s'étant évadé de la blessure que la chute avait causé à sa tête, elle mourut dans les secondes qui suivirent. Le bébé fut retrouvé baignant dans le sang et juste un peu ahuri par la chute. Pour une raison qui demeura inconnue, le père des trois enfants abandonna le projet d'honorer sa promesse en apprenant l'événement et il disparut pour de bon de la vie des orphelins, ou du moins, c'est ce que tout donnait à penser... De ce jour, ce fut Dylan, qui, volant et escroquant, assura la survie de la fratrie. A 17 ans il devint l'assistant du forgeron et commença à être payé pour son travail, ce qui lui permit de limiter ses entorses à la loi et d'améliorer légèrement les conditions de vie de Kate et Calvin, alors misérables. Alors que l'espoir retrouvait progressivement sa place dans les cœurs de la fratrie Tartaros, Dylan, 21 ans, tenta de forger une arme magique interdite dans le dos de son patron pour la revendre au marché noir, mais suite à une regrettable erreur, provoqua une explosion à l'intérieur de la Lacrima logée au creux du manche et reçut un éclat d'acier dans le cœur ce qui lui laissa tout le loisir d'une mort relativement lente et très douloureuse...

Naissance d'un fléau, les conséquences du vice...
A seulement 12 ans Kate dut assumer la responsabilité de Calvin, alors âgé de cinq ans. Il ne sut jamais vraiment comment sa sœur assurait leur survie, dans des conditions de plus en plus misérables mais qui eurent pour mérite de forger une résistance immunitaire hors du commun à Cal... Toujours est il qu'un jour Katlyn ne revint pas dans la caisse en bois abandonnée couverte de draps troués qui leur servait de chambre dans le coin d'une ruelle malfamée. Le doute a longtemps subsisté dans le cœur de Cal: Enlevée? Morte? L'avait-elle abandonné? Toujours est-il que Calvin a (sur)vécu seul dans les rues de Crocus, la dernière ville de ''résidence'' des orphelins Tartaros, dès l'âge de huit ans. A cette époque, Calvin durant la nuit, dans sa cabane improvisée a commencé à sentir une certaine gène de plus en plus inconvenante au niveau de son estomac et dans tout son être, qui se transforma vite en une douleur violente et envahissante qui durait parfois des heures et de heures, comme si le sang qui parcourait son corps s'était mis à bouillir. Et un jour son calvaire prit fin, alors que le jeune enfant venait de se couper le doigt en essayant de récupérer les verres d'une paire de lunettes trouvées dans les poubelles du quartier vit apparaître devant sa main un petit disque volant qui semblait fait de verre aux reflets écarlates, et dont les différentes parties pivotaient dans indépendamment, chaque partie était ornée de caractères anciens plus opaques. Alors qu'il avait un certain goût pour son propre sang, il fut étonné voire déçu que de sa plaie pourtant profonde n'en libère pas. Mais alors qu'il émit sans même se l'avouer, le souhait qui l'en soit autrement, son sang se mit à couler à flot et son corps lui parut d'un coup brûler de douleur, et puisqu'il souhaita que tout s'arrête , le cercle disparut pour laisser place à un plus grand et soudain le flux s'étouffa et ce qui était déjà dehors resta en suspension en l'air... Il avait neuf ans quand il découvrit la magie en lui et passa du statut de proie à prédateur.

A dix ans, Calvin subissait encore le mépris et la crainte des ''gens de bien'', lui qui était fils de personne et qui n'apportait que malheur et désespoir dans son sillage sanglant. Mais cela ne le touchait plus, car il mangeait désormais à sa faim, volant, pillant, manipulant et escroquant sans relâche et sans vergogne ces ''gens de bien''. Il avait tout de même l'esprit de rester terré dans la rue pour ne pas attirer sur lui les attentions indiscrètes de ceux qui auraient pu se demander comment un enfant de dix ans avait pu sortir de son milieu de vagabond sans y employer de méthodes illégales... C'est à cet âge-ci qu'il commença également à s'intéresser aux guildes de mages et à lire le Weekly Sorcerer, rêvant à une guilde qui semblait plus belle, plus grande, plus forte que les autres, ce qui la rendait évidemment trop bien pour lui: Fairy Tail. La prise de conscience du fait que cette guilde ne compterait jamais un assassin avide et torturé dans ses rangs fut déterminante en tant que rêve étouffé au berceau dans la tournure que prit l'état mental de Cal, et le poussa a vouer une haine particulière envers la légendaire guilde de Magnolia. Aussi, en suivant durant les années qui suivirent, la progression de la guilde, Calvin se délecta jour après jour d'assister à la descente en enfer de la guilde qui avait un temps fait rêver tous les jeunes mages de Fiore, tout en ressentant une légère frustration due au fait qu'il n'y était pour rien... Etant donnée sa haine viscérale envers Fairy Tail, il aurait éclaté de rire à cette époque de savoir ce que représentait le logo qui souillait sa peau depuis sa naissance, mais il n'en put savoir plus à ce sujet avant plusieurs années...

A cette époque il commença à mener une double vie, pauvre mendiant à Crocus, il vivait dignement dans sa ville natale où personne ne pouvait le reconnaître. Mais la proximité du casino dans cette ville ou il pouvait sans crainte jouir de son argent alors qu'il n'avait que 11 ans (drôle de casino me direz-vous) le poussa a commencer, tant en jeux qu'en vêtements luxueux, à dilapider, recommençant à devoir compter pour vivre, y compris à Hôsenka. Le point positif c'est qu'il fut dés lors plus aisé de cacher son aisance pécuniaire à Crocus, ville que le souvenir de sa sœur et l'espoir de la retrouver, non pas pour le simple plaisir de la revoir, mais pour lui faire payer son abandon et essayer de la rendre coupable pour la manipuler et la faire souffrir comme il avait lui même souffert par sa faute...

Blackmount, l'excipit...
Cependant, petit à petit au fil des ans, las de sa condition, il finit par abandonner cette ville de tous ses malheurs et s'installa à Hôsenka où il tâchait de se faire discret, il avait alors 14 ans. Il se consacra dés lors à son activité aberrante à plein temps et devint un des pigeons préférés du casino d'Hôsenka. Ce fut d'ailleurs là-bas, un an plus tard, qu'il fut repéré par un des malfrats de Blackmount, un criminel à l'époque craint et influent. Son organisation qui comptait disais-t-on plus de 200 bandits, le ''Clan Blackmount'' étais surnommé ''L'ombre'' du fait qu'aucun d'entre eux n'eut été appréhendé. On les soupçonnait d'être une bande de mages, comme une espèce de guilde noire errante... En réalité ce que put voir Calvin quand il fut enlevé par ces derniers, croyant qu'il était un riche héritier dont on pouvait tirer une belle rançon, c'est que ce n'étaient autre qu'une caravane nomade de 13 hommes masqués, n'agissant que dans la nuit et dans le silence le plus total. Il l'emmenèrent à pied à travers environ deux horizons, soit une cinquantaine de kilomètres selon l'expérience de Calvin, dans le désert oublié, jusqu'à un ancien temple recouvert de sable qui leur servait de refuge, et ou se trouvait un enfant aux cheveux bleus, d'une douzaine d'années environ, qui toisait le marionnettiste d'un air hautain. Il s'agissait certainement d'un orphelin recueilli par le clan et qui était destiné à devenir l'un des leurs. Arrivés à bon port, il fut décidé que la nuit devait être rattrapée de quelques heures de sommeil pour tous ou presque.

Jusqu'alors il avait été entouré de treize hommes forts et vigoureux, mais désormais, ils dormaient tous à l'exception d'un guet et de deux gardes qui s'étaient dévoués pour veiller sur Calvin. Il fut temps d'agir: un des deux malfrats se leva  pour aller soulager sa vessie et créer une rose des sables... Inattention de la part du deuxième, Calvin griffa sa paume pour pallier au manque de son poignard qui lui avait été confisqué, et créa une lame de sang de 20 centimètres parallèle à ses doigts, le temps de tourner la tête, le pauvre homme se vidait déjà de son sang par une ouverture qui rendait ses cordes vocales inutilisables. Cal accompagna sa chute et commença à faire subir le même sort aux bandits qui étaient endormis sans défenses. Puis il récupéra son poignard et se rendit à l'entrée, ou se trouvait le guetteur droit et immobile dos au temple. D'un geste rapide, cal enfonça sa lame sanglante dans sa nuque et le poussa en avant pour que le sable assourdisse sa chute. Le malfrat qui était partit uriner  rentra à cet instant précis et se rua vers Calvin sans se douter de ce qui l'attendait. La lame de sang de l'enfant maudit fondit et prit la forme d'un orbe flottant dans ses mains, puis il tendit sa main vers le malfaiteur et un cercle magique dont le diamètre équivalait à son avant-bras apparut  derrière la bille de sang et elle fut projetée à la vitesse d'un projectile de pistolet magique dans la tête du dernier survivant des Blackmount qui eut le nez brisé et tomba en arrière, paralysé de douleur. L'homme vit devant lui un enfant aux cheveux verts debout qui manipulait une matière liquide écarlate pour en faire un glaive et puis plus rien. Cette arme écarlate s'était abattue sur son cou pour séparer les deux entités de chair que cette partie du corps liait ensemble et était rentrée dans la corps de Calvin par le même biais par lequel elle était sortie: la blessure de sa main droite.

Un pacte de cendres, un funeste objectif...
Parmi les choses le plus cruelles que le marionnettiste Calvin Tartaros avait accompli, il avait laissé un enfant d'environ 12 ans se réveiller au milieu d'un désert seul entre les cadavres de sa famille égorgés... Mais ça, il s'en fichait totalement, déjà parce qu'il n'avait pas de cœur, et puis parce qu'il avait d'autres chats à fouetter: il se trouvait lui même au cœur d'un désert aride sans vivres ni eau, il n'avait rien trouvé de tel dans le refuge des Blackmount, et sans même une direction de certaine à prendre... Il erra plusieurs jours sous le soleil violent de l'étendue sablonneuse alors que le projectile de sang l'avait déjà affaibli jusqu'à tomber net dans le sable doré et perdre conscience.

Calvin fut alors recueilli par une équipe de Raven Tail qui rentrait de mission et fut mis au courant qu'il devait la vie à la guilde exilée et que rien n'était gratuit dans le désert oublié... Il fit démonstration de ses talents de mage et on lui posa une simple question, ''quel est ton plus grand souhait?''. La réponse fut si appréciée que le maître de guilde fit entrer le jeune homme sans condition, et effaça sa dette au prix de la promesse de son éternelle fidélité envers le blason des corbeaux, promesse à laquelle il n'accordait naturellement aucune valeur...

-Ce que je désirerais le plus, ce serait de pouvoir remonter le temps jusqu'à l'âge d'or de la guilde de Fairy Tail, et l'écraser de mes propres mains!


II - Un point de bascule

Un choix, une vie...

Alors! Tu fais moins la malin maintenant fumier

Vous voyez, peu importe à quel point on pense maîtriser une situation, parfois le facteur aléatoire peut peser lourd dans la balance, et la tourmente et la manipulation du psyché humain est une balance à la sensibilité extrême, et le grand frère paranoïaque et violent est un facteur aléatoire plutôt encombrant, et une juste punition pour l'erreur de ne pas assez connaître une cible dont on espère tirer un profit maximal... Mais toujours est-il qu'à cette époque, Cal n'est rien de plus qu'un simple néophyte sans repères ni expérience, et qu'au moment ou il entendit retentir cette phrase, sa situation lui faisait regretter amèrement ses étourderies: recroquevillé par terre et plusieurs hématomes disséminés sur son corps, notamment sur son dos, ses côtes, son bras et sa jambe gauche ainsi que su son front et autour de son œil. Le contour de celui-ci prenait par ailleurs une teinte bleutée presque violette, mais pas une goutte de sang ne coulait de son corps.

Tout avait commencé quelques jours plus tôt alors que dans un élan de rage, Calvin avait décidé, alors qu'il n'avait que 9 ans, que l'enfant qui passait tous les matins avec son chat devant la ruelle ou il ''habitait'' devait payer son regard méprisant et ses beaux habits neufs... Sans le savoir, il s'engageait en complotant et en concrétisant ce projet, dans le cercle vicieux qui serait pour la suite le fil conducteur de sa lugubre timeline... La manipulation. Le jour prévu, et pour l'arrêter dans sa marche, Le futur marionnettiste s'approcha et lui demanda d'un air rustre correctement feint s'il avait un jewel ou deux pour lui. Pertinemment convaincu que le gamin n'en ferait rien, il ne fut pas déçu et même fier de lui quand  le jeune homme détourna les yeux pour continuer dédaigneux, son chemin si parfait dont la souillure qui habitait dans la rue l'avait détourné. Ce fut le temps nécessaire à Cal pour inoculer au petit animal la substance nocive, lente et indétectable qu'il avait concocté selon la recette de feu son valeureux frère. Puis regarda partir l'enfant  avec le plus grand mépris, accompagné de son chat encore vigoureux. En se couchant le soir, Calvin se rendit compte de la facilité qu'il pourrait avoir à retourner contre tous, ceux qu'ils ont de plus que lui, des bonheurs futiles, des liens inutiles, des biens matériels, un honneur, une dignité... et surtout une naïveté sans frontières pour la plupart. Il lui suffisait de faire un lien logique entre plusieurs de ces petites failles, comme un chat, une culpabilité, un mépris et une naïveté  magnifiée par la jeunesse, pour démolir quelqu'un... Ce fut dans ce but qu'il se rendit à la rencontre du jeune prétentieux le jours suivant, pour feindre de réclamer de l'argent à nouveau et se voir, encore une fois et sans surprise, refuser toute aumône. Mettant ses talents innés d'acteur au service de l'infortune de son bien-vêtu interlocuteur, il prit soudain un air grave mêlé d'un rictus d'étonnement en voyant le chat, toujours aussi frais, et lança haut et fort:
-Eh mais il est pas bien ton matou, regarde un peu ses yeux!
Tout en l'empoignant violemment pour l'exposer à son maître qui, foudroyé de surprise et de colère, poussa Cal et récupéra son animal domestique pour répondre violemment:
-Le touche pas clodo!

Bingo! Le fou avait mordu à l'hameçon, et tandis qu'il repartait en courant, celui qui n'en voulait qu'à sa santé mentale, le regardait s'éloigner avec un sourire malsain gravé sur le faciès. Il avait gagné sur le moral et la morale de ce jeune impertinent et n'avait plus qu'à observer le résultat de ses actes malfaisants au fil des jours: Le lendemain et les deux jours qui suivirent, le petit passa devant la ruelle en courant avec son chat à la main. Le quatrième jour il passa en courant sans son chat, et les deux jours qui suivirent, il ne passa pas... et ce fut le huitième jour qu'il entra dans la ruelle dépité, et chercha à s'excuser auprès de Calvin, qui avait voulu le prévenir, mais qu'il n'avait pas cru... Puis il éclata en sanglot, lui offrant tout le loisir de retirer discrètement son bracelet en or pour le lui ''confisquer''. A la suite de ces événements, Cal décréta qu'il ne voulait plus voir le jeune fils de bourge et qu'il était de toute façon plus prudent de ''déménager''. Fier de lui, il commença à porter un autre regard sur les gens, celui d'un vautour cherchant une proie faible à achever... D'ailleurs en parlant de regards bizarres, il y eut un homme qui porta sur lui un œil surpris, un adolescent d'environ 16 ans qu'il croisa alors qu'il cherchait un marchand assez distrait au marché de Crocus, pour lui voler sa marchandise. Cette personne le suivit à son insu jusqu'à sa ''nouvelle'' ruelle et revint le jour d'après accompagné de son petit frère... vous aurez compris de qui il s'agissait.
-Oui c'est bien lui!
Interpellé par le son d'un voix qui ne lui était pas inconnue, Calvin n'eut pas pour autant le temps de se retourner avant de recevoir deux coups dans le dos.
-Rend ce bracelet à mon frère!
-Je ne vois pas de q...
Premier coup dans l'œil...
-Je l'ai pris au coin de la rue chez le bij...
Deuxième coup dans la mâchoire.
-Me prends pas pour un con, c'est une pièce d'orfèvrerie réalisée sur commande!
-[colr=darkred]Bon d'accord je l'ai acheté au marché noir![/color]
-C'est faux! C'est lui je te jure!
-D'accord t'en fais pas, attends moi devant le pont.
S'en prenant sans honte à un gamin de 9 ans, le ''grand'' mit Calvin à terre d'un coup sec de sa chaussure neuve dans le tibia.
-Dernière chance...
-Connard.
Tentative de coup de poing paré avec le bras, un autre, le troisième réussit à lui toucher la mâchoire encore une fois.

L'adolescent attrapa le bras de Calvin et lui arracha le bracelet, ensuite lui asséna un coup de pied dans les côtes.
-Attends je*koff*
Deuxième coup de pied.
-T'as plus rien à offrir tête de con... Alors! Tu fais moins la malin maintenant fumier... Debout!
A ce moment précis, l'anonyme gosse de riche violent commit la pire et la dernière erreur de sa vie: Après avoir attrapé Calvin Tartaros par la veste et l'avoir plaqué contre le mur sale de la petite ruelle, il lui asséna le coup qui fut la première note de son requiem. Cal porta sa main à son nez qui saignait abondamment et son regard devint des plus inquiétant. Il releva fièrement la tête en souriant et défia son interlocuteur du regard:
-Vos parents vont s'inquiéter de ne pas vous voir rentrer...
-Bien essayé sac-à-merde, mais ils pensent que nous sommes bien sages en train de pêcher...
Confirmation: pas de témoins, pas de traces... La rivière après-tout, c'est dangereux...
-Tu n'as pas du tout saisi mes propos... Je reformule: Vos parents vont s'inquiéter de ne plus jamais vous voir rentrer!
En disant ceci, il faisait apparaître devant lui le cercle écarlate qui accompagnait chaque occasion qui imposait à l'enfant maudit d'user de son don.

Le filet de sang qui coulait de son nez s'anima et s'enroula autour du cou de son agresseur et se resserra jusqu'à ce que le visage de ce dernier devienne livide, puis il desserra sa corde à piano pour l'attraper et coller son avant bras, préalablement entaillé contre le ventre du jeune désemparé.
C'est quoi ton nom?
-Je, je... Heuurkchhchaarghchh...
Pas de réponse possible, juste une énorme lame de faux écarlate prenant naissance dans l'entaille du bras de Calvin et se terminant derrière le jeune cadavre, sectionnant au passage sa vertèbre L3...
-Non je déconne en fait j'en ai rien à carrer...

Cal traîna le macchabée jusqu'à l'arrière de sa cabane de résidence, puis il remplit d'eau le petit seau en métal à côté de sa couche de fortune. Puis alla chercher le petit...
-Vite viens m'aider, il a glissé je crois qu'il s'est brisé la nuque!
-Oh mon dieu! Il est conscient?
L'ingénu suivit le meurtrier sans se douter de quoi que ce soit, jusqu'à son antre à l'abri des regards indiscrets.
-Il est où?
Désespéra le petit frère.
-Bah tu vois pas, Cal reprit son sourire sadique, il est au fond du seau!
-[/color=grey]Comment ça? Je le v... NON! Brrrghhhl[/color].......
Le jeune et naïf enfant avait machinalement approché sa tête du seau d'eau, et s'était senti maîtriser par l'arrière du crane, mais avant qu'il ait pu réagir, il s'était retrouvé avec de l'eau relativement potable plein les bronches, et Calvin lui tenait la tête en murmurant:
-Que c'est triste tandis qu'on pêche tranquillement au soleil de tomber dans la rivière et de mourir noyé à cet âge...

A la nuit tombé, notre pauvre petit vagabond brûla le grand pour se réchauffer et jeta le petit corps frêle du frère en aval de la rivière... A la suite de cet incident, beaucoup de choses produisirent une époque charnière dans la vie du jeune marionnettiste en herbe, il devint menteur hypocrite et meurtrier, il commença à aimer son don, mais plus important fit un arrêt cardiaque qui l'obligea à faire tourner son sang ''manuellement'' et au prix de grandes souffrances pendant plusieurs jours, le temps qu'il lui fallut pour se procurer un collier magique qui puisse exploiter son don pour faire ce travail à sa place.

TEST-RP:
A venir...


And in real life ?

PRÉNOM/PSEUDO: Dorian Gray, lord of sinful youth
AGE: 17
AVATAR: Mockingbird - Deadman Wonderland
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? 4 ans
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Bah en fait j'ai des contacts au pentagone...
AUTRE CHOSE ? On mange à quelle heure?
ET LE CODE DU RÈGLEMENT ?


Fiche créée par Madouce pour Epicode
jofp


Dernière édition par Calvin Tartaros le Sam 5 Avr - 13:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 20

Carnet de voyage
Joyaux:
Expérience:
100/100  (100/100)
Magie:
avatar

Calvin Tartaros
MessageSujet: Re: Bad day for vampires...   Dim 16 Mar - 16:55

RE! La fiche est encore à travailler, notamment au niveau des codes couleur à rétablir.
Eh oui je reviens faire honneur au prédef de Deena, avec moins de temps certes, mais toujours autant d'enthousiasme! Je compte retravailler quand même la fiche, et y apporter un peu plus qu'un simple c/c puisque l'occasion m'est donnée de repartir à 0...

Ma disponibilité a encore chuté et mon temps libre n'est vraiment pas au top de sa forme, par exemple normalement à partir de demain je ne vais plus avoir accès à internet pendant 2 semaines. Ce n'est donc muni que de mon enthousiasme que j'ai décidé de me hisser à nouveau à bord du navire, en compagnie de mon clavier et de mon imagination, pour passer de nouveaux d'agréables moments avec vous sur cette nouvelle interface qui est à présent porteuse de la même vague et des mêmes espoirs que l'ancien forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bad day for vampires...   Dim 16 Mar - 21:34

Re-Bienvenue a toi chers Calvin ancien grand modo xD x) tu a 3 semaines a partir d'aujourd'hui pour terminer ta fiche x) si tu a des soucis qui ne peuvent pas te permettre de terminer ta fiche,dis le nous et tu aura un délai supplémentaire x)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 20

Carnet de voyage
Joyaux:
Expérience:
100/100  (100/100)
Magie:
avatar

Calvin Tartaros
MessageSujet: Re: Bad day for vampires...   Dim 16 Mar - 22:28

je ferai mon possible de toute façon, et si ça ne suffit pas... ''Mitsuuuuuu, y'a un truc qui tourne pas rond!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 20

Carnet de voyage
Joyaux:
Expérience:
100/100  (100/100)
Magie:
avatar

Calvin Tartaros
MessageSujet: Re: Bad day for vampires...   Sam 5 Avr - 13:33

Up du 05/04/14 15h34:

Histoire: corrigée; découpée
Test RP: Code couleur rétabli, fusionné avec l'histoire, nouveau test RP à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bad day for vampires...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bad day for vampires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?
» 2- Les vampires pour les nuls
» Vampires & Défis
» Les Vampires
» La chasse aux vampires ! [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sins Of Fairies :: Préface :: Présentations-