AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Fiction Naruto] Le signe de la Pluie [Kakashi X Sakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Fiction Naruto] Le signe de la Pluie [Kakashi X Sakura]   Sam 18 Jan - 22:37

Chapitre 1: Le signe de la pluie


- Sakura !!!

Trop tard. Elle venait d'épuiser tout son chakra afin de le sauver, lui, son Sensei, l'homme le plus mystérieux qu'elle connaissait, portant le Sharingan à l'oeil gauche, le plus distant, le plus décontracté et nonchalant, mais aussi une personne généreuse et chaleureuse qui n'avait jamais hésité à donner de sa personne pour eux, ses coéquipiers. Aujourd'hui, il avait presque failli perdre la vie, lors de cette mission, en la protégeant une fois de plus, elle, son élève, en s'interposant entre cinq kunaïs lancés par un Ninja ennemi et son corps de déesse. Il avait eu juste le temps d'achever le malfrat avant de s'effondrer sous l'effet de ses blessures. Elle s'était alors précipitée sur lui pour le soigner et avait réussi à le guérir. Mais, à bout de forces, elle venait de perdre connaissance sous la pluie qui commençait à tomber. Tsunade les avaient envoyés tous les deux en mission pour appréhender un dangereux renégat. Ce fut un succès, mais à quel prix !

Kakashi souleva Sakura et marcha dans la forêt dense jusqu'à ce qu'il aperçoive un arbre gigantesque dont le tronc semblait assez creux pour les abriter pendant que la Kunoïchi reprenait des forces. Elle était si faible que cela pourrait durer longtemps. De plus, elle grelottait à cause de l'humidité pénétrante, et Kakashi craignait qu'elle n'attrape la fièvre. A juste titre, car des gouttes de sueur se mirent à perler sur son visage brûlant. Il retira sa veste de Jônin et l'étala sur le sol, puis il y déposa Sakura. Ensuite, il retira le haut de sa tenue de Ninja afin d'envelopper la jeune femme avec le chandail, et roula en boule le tissu auquel son masque était relié, formant ainsi un oreiller sous sa tête. Se retrouvant torse nu et à visage découvert, il s'allongea contre elle, la serrant le plus fort possible pour la réchauffer et attendant que la pluie cesse. Il regrettait de ne pas posséder la technique du Môkuton comme Yamato qui pouvait ériger des bâtisses de bois sur demande.

Pour l'instant, il faisait son maximum pour prendre soin de son équipière et élève qui avait beaucoup changé depuis qu'il en avait eu la responsabilité, il y avait maintenant sept ans. Quatorze ans les séparaient. Elle en avait vingt et était devenue l'une des plus belles femmes de Konoha. Un corps à damner un saint, des jambes interminables, fermes et élancées, la taille fine et une poitrine parfaite. Son visage de petite fille s'était mué en celui d'une femme aux traits délicatement et harmonieusement dessinés.

Ses yeux avaient perdu leur innocence de fillette pour goûter à la maturité et à la dureté d'un Shinobi, même si, quelque part, elle avait conservé une certaine sensibilité féminine. Seule la couleur rose de ses longs cheveux était restée intacte.

Le Ninja Copieur la regardait avec fascination. Il savait à quel point elle était belle pour l'avoir souvent contemplée discrètement lors des entrainements, mais en gardant toujours un air détaché. En ce moment, il la serrait contre lui. Il n'aurait jamais pensé que cela arriverait un jour, mais ce n'était que pour la guérir. Elle l'avait soigné, une fois de plus. Après tout, c'était son devoir de Ninja médecin, rien de plus, mais cela représentait tant pour lui. Elle était prête à donner sa vie pour lui, gardant toujours ses distances, car un "Ninja ne montre pas ses émotions" avait - elle appris à l'académie. Elle avait décidé de devenir une Kunoïchi exemplaire pour qu'il soit fier de son élève, qu'il la reconnaisse à part entière et que personne ne la considère plus comme un poids, un boulet que l'on traine sans fin. Et elle y était parvenu.

Au début, elle le faisait pour Sasuke qui l'avait quittée pour assouvir sa vengeance, pensant ainsi qu'il la trouverait changée à son retour et tomberait amoureux d'elle.

Puis, elle avait pris conscience que son rêve naïf de petite fille ne pourrait plus se réaliser en comprenant que le jeune homme ne reviendrait jamais, car dévoré par la haine et le mépris. Petit à petit, l'admiration sans faille qu'elle vouait à Kakashi qui l'avait toujours soutenue lors de ses moments de faiblesse, s'était transformée en quelque chose de beaucoup plus fort. Elle frémissait au moindre contact lors de leurs entraînements et missions, sentait son coeur bondir dans sa poitrine au son de sa voix, une douce chaleur envahissait son ventre dès qu'elle le voyait, alors que lui ne s'en était pas rendu compte et n'avait pas changé de comportement.

Elle pensait que c'était peut-être mieux ainsi, pour le Code des Ninjas, pour la morale, et parce qu'il ne ressentait sans doute pas la même chose. Pourtant, il suffirait d'un geste, d'un signe de sa part pour qu'elle oublie tout ce qui venait d'être énuméré et abrège sa frustration face à cet amour platonique qui durait depuis si longtemps...
La pluie redoublait d'intensité. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'ils étaient blottis l'un contre l'autre.

Curieusement, la fièvre que Sakura avait contractée semblait s'estomper. Kakashi avait veillé sur elle jusqu'à ce que le sommeil le gagne et l'endorme, sans relâcher son étreinte autour d'elle. Elle ouvrit les yeux lentement, se demandant d'abord ce qui lui était arrivé et où elle se trouvait. Quelqu'un la maintenait contre son torse nu chaleureusement. Elle allait se dégager énergiquement de l'individu qui avait osé en profiter alors qu'elle était inconsciente, mais aperçut le visage du Ninja Copieur qui dormait à ses côtés.

D'abord, elle se crut dans un rêve, puis elle réalisa la situation et comprit ce qui s'était passé. Ne souhaitant pas le réveiller, elle profita de l'opportunité pour admirer les traits du Sensei qu'elle jugea magnifiques. Il semblait si serein, assoupi près d'elle...

Elle risqua une légère caresse du bout de ses doigts qui effleurèrent les courbes de sa joue, de son menton et de son cou, puis descendit sur son torse et remonta jusqu'à l'épaule pour se promener sur son bras. Elle revint sur son visage qui se tenait à quelques centimètres du sien. Elle s'approcha et déposa un léger baiser sur ses lèvres.
Soudain, elle réalisa ce qu'elle venait de faire et pria pour qu'il ne s'en soit pas rendu compte. Ce fut alors que, sans qu'elle n'eut le temps de réagir, il l'embrassa à son tour, de façon plus passionnée. Pour tout dire, cela faisait déjà un moment qu'il était éveillé et avait feint de sommeiller lorsqu'elle le caressait. Il avait senti la délicatesse de ses doigts de femme, chose qu'il avait trouvé irrésistiblement agréable de sa part.

Elle n'était pas la première à toucher son corps, mais il ne ressentait pas la même chose avec une autre, malgré les sensations que cela procurait. Il la désirait, elle. Il la connaissait par coeur. Elle le rendait fou sans le savoir. Lorsqu'elle avait posé ses phalanges sur sa peau, il avait tenté de se maîtriser, sans y parvenir quand elle s'était risquée à poser ses lèvres sur les siennes. Alors, il avait cédé et l'embrassait désormais à perdre haleine...



Le signe... ce geste qu'elle avait tant attendu venait d'avoir lieu. Adieu la règle numéro vingt-cinq du Code des Ninja. Oui, ils laissaient libre cours à leurs émotions, et alors ? Ils étaient allongés l'un sur l'autre et s'abandonnaient entièrement pour la première fois. Il fut tendre par moments, fougueux à d'autres, mais terriblement passionné et amoureux.Il n'avait jamais éprouvé un tel bonheur en faisant l'amour. Parce que c'était avec elle, il en était persuadé. Sakura pensait la même chose, sauf que c'était la première fois qu'elle se donnait à un homme. Mais c'était lui. Tout son être lui appartenait. Elle savait qu'il était le premier, et qu'il serait le dernier, car elle n'en aimerait jamais un autre autant que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Fiction Naruto] Le signe de la Pluie [Kakashi X Sakura]   Dim 19 Jan - 19:54

Chapitre 2: Le signe de la pluie


Ils restèrent longtemps l'un contre l'autre, mais leur mission étant terminée, ils devaient rentrer à Konoha.

Ils sortirent de leur abri et entamèrent le retour au village. A quelques mètres de l'entrée, Sakura s'arrêta.

- Qu'y a-t-il, Sakura ? Dit Kakashi.
- Je me demandais.. .par rapport aux autres... il vaudrait mieux...
- Qu'ils ne sachent rien, continua le Ninja Copieur en souriant derrière son masque. Ne t'inquiète pas, cela restera entre nous.
- Merci...

Et voilà, ils avaient craqué tous les deux. Était-ce la magie du moment, des circonstances, du lieu, ou encore était-ce pour exorciser la peur de voir l'autre en danger de mort ? Nul ne le savait, mais, hélas, tout devait rentrer dans l'ordre des choses. Ils fallait recommencer à garder les distances et faire comme s'il ne s'était rien passé. En rentrant, ils étaient passé au bureau de l'Hokage pour leur rapport dans lequel ils avaient bien sûr omis certains détails sulfureux. Tsunade avait compris que quelque chose était arrivé mais ne posa aucune question. Ensuite, ils avaient rejoint Naruto, Yamato et Saï pour partager un bon repas chez "Ichiraku".

Après cela, Sakura avait un peu bavardé avec Naruto, Saï avait été pris d'une soudaine envie de peindre et était rentré chez lui pendant que Yamato et Kakashi étaient partis discuter autour d'un verre de Sake. Puis ils avaient tous regagné leurs appartements respectifs.



Les jours passaient, les entraînements et les missions aussi.

Kakashi et Sakura conservaient leurs distances et il n'était plus rien arrivé depuis ce fameux jour de pluie. Elle restait indifférente et lui, nonchalant et impassible. Elle en était malade. Tous les jours, cela la fatiguait énormément. Il l'avait remarqué et en avait le coeur brisé, mais il fallait passer outre.

Puis, elle tomba évanouie devant lui lors d'une séance de taïjutsu. Il la prit dans ses bras et l'amena à l'hôpital où Tsunade s'en occupa pendant qu'il attendait, assis sur un banc dans le couloir de l'établissement. La jolie fleur fut examinée sous toutes les coutures durant deux longues heures qui parurent une éternité. Puis l'Hokage sortit perplexe de la pièce où les examens avaient eu lieu.
Elle s'avança vers le Ninja Copieur, l'air préoccupé.

- Kakashi, fit-elle en fronçant les sourcils. Est-il arrivé quelque chose de particulier lors de votre mission au Pays de la Pluie, il y a un peu plus d'un mois ?
- Elle a épuisé tout son chakra pour me sauver et la fièvre l'a beaucoup affaiblie par la suite, mais je crois que cela figure dans le rapport... Que se passe- -il, Maître Hokage ?
- Je n'en suis pas certaine, alors nous devons approfondir les examens. Tu peux disposer. Ses jours ne sont pas en danger.
- Merci de prendre soin de Sakura, Maître Tsunade, s'inclina Kakashi avant de disparaître.

Il retourna au terrain d'entrainement où Naruto et Saï attendaient la suite des évènements, et leur expliqua la situation avant de reprendre les exercices. Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher de penser à elle, s'inquiétant de ce qui pouvait bien lui arriver et pourquoi Tsunade avait insisté sur la mission qu'ils avaient menée ensemble. Plongé dans ses réflexions, il évita de justesse un kunaï lancé par Naruto et se retrouva saucissonné par un serpent d'encre invoqué par Saï.

- Ça ira pour aujourd'hui, fit-il en soupirant. Vous avez été plus forts que moi. Je n'ai pas pu rivaliser.




Il rentra chez lui après avoir prononcé cette excuse idiote, prit une douche et s'allongea sur son lit, les mains croisées derrière la tête. Il repensait tous les jours au moment qu'ils avaient passé au creux de cet arbre, se souvenant de chaque détail, de chaque seconde durant laquelle il avait caressé sa peau satinée, du goût délicieux de ses lèvres, de son parfum enivrant. Il avait dit à Sakura que tout resterait secret, qu'il ferait comme si rien était arrivé. Il avait l'habitude d'occulter ses sentiments, même s'il avait envie d'elle, de son corps, chaque fois qu'il la voyait. Tsunade lui avait annoncé qu'elle n'était pas sûre de son diagnostic. Manifestement, à en juger par la question qu'elle avait posée, cela pouvait avoir un rapport avec cette fameuse mission... mais lequel ? Lui avait-il fait du mal lors de leur rapport ?

Non, au contraire, et puis il avait été doux et prudent car il savait que c'était sa première fois. Il songea un moment à démissionner et partir vagabonder de village en village comme Jiraiya, ne la voyant plus, lui évitant cette torture. Mais, il se ravisa en sachant qu'il ne pourrait pas vivre loin d'elle. La situation ne pouvait pas durer. Il devait en discuter avec Sakura.

Pendant ce temps, à l'hôpital, le belle Kunoïchi attendait sagement dans une chambre immaculée. Tsunade entra dans la pièce avec les résultats d'analyses.

- Sakura, comment te sens-tu?
- Bien, Maître Tsunade... un peu fatiguée, mais bien.
- Pourquoi ne m'as-tu rien dit?
- Je ne voulais pas l'ébruiter et puis, je ne souhaite pas que son père s'inquiète...
- Mais enfin, tu sais que tu ne pourras pas le cacher indéfiniment. Qui est son père ? En avez-vous discuté?
- Il ne faut pas le mettre au courant. C'est quelqu'un qui ne mérite pas un tel bouleversement dans sa vie. Cette grossesse n'était pas prévue, même si elle est le résultat du plus grand bonheur de ma vie. Je garderai et élèverai son enfant mais ne lui demanderai rien en retour afin qu'il puisse continuer à vivre en paix.
- Te rends - tu compte de ce que tu dis ? Il doit savoir. Peut-être serait-il heureux de l'apprendre ?
- Je ne veux pas et ne peux pas lui imposer cela. Aussi, je vous supplie de m'accorder l'exil au moins jusqu'à la naissance et ensuite... Rassurez-vous, je ne cacherai pas à mon enfant l'identité de son père et lui expliquerai la situation lorsqu'il sera en âge de comprendre...
- ...Accordé, mais j'insiste pour que Shizune reste avec toi pour le bon déroulement de la suite.
- C'est entendu... j'aurais une autre faveur à vous demander, Maître Tsunade.
- Je t'écoute.
- S'il vous plait, ne dites à personne ce qui se passe à mon sujet. Je ne souhaite pas que l'on s'inquiète.
- Bon, si c'est ce que tu souhaites... Je n'en parlerai pas. En ce qui te concerne, tu seras partie en mission pour une durée indéterminée avec Shizune vers un lieu tenu secret, et ce, dès demain. Est-ce que cela te convient ?
- C'est parfait. Merci Maître. Puis-je rentrer chez moi, maintenant ?
- Etant donné que tu ne présentes aucune pathologie particulière, je ne vois pas la nécessité de te garder plus longtemps en observation. Tu peux donc t'en aller. Quant à moi, je vais convoquer Kakashi afin de lui expliquer la raison de ton absence.

Tsunade quitta la pièce afin de donner l'ordre d'informer l'Homme au Sharingan qu'il devait se rendre au bureau de l'Hokage. Sakura se leva et se dépêcha de rentrer chez elles pour rassembler ses affaires avant son départ.

Kakashi se retrouva devant Tsunade qui essayait de lui faire croire que la belle Fleur partait en mission vers une destination assez vague, pour une durée indéterminée, seule avec Shizune, alors qu'elle venait d'être hospitalisée pour des raisons soi-disant encore floues.

Il fronça les sourcils.

- Sauf votre respect, Maître Hokage, pourquoi me racontez-vous une histoire à dormir debout ? Que se passe-t-il avec Sakura ?
- Hum... Comme je viens de te le dire, elle part demain en mission avec Shizune. Point barre.
- Dans ce cas, permettez-moi de les accompagner. Elles auront besoin d'aide car Sakura semble encore convalescente et on ne peut pas risquer qu'il lui arrive quelque chose...
- Il n'en est pas question ! Kakashi, nous avons besoin de toi ici et je ne peux pas t'envoyer là bas. Cela va durer bien trop longtemps pour que nous nous passions de toi au village.
- Et la santé de Sakura ? Qu'en faites-vous ? C'est la meilleure Ninja Médecin de Konoha ! Pouvez-vous vous permettre de vous passer d'elle et de ses compétences ? Non, définitivement non. Je vais les escorter, que cela vous plaise ou pas.
- Je n'ai pas le choix, dit Tsunade en soupirant. Elle est indisponible pour l'instant. Vu ton insistance, je vais devoir te dire la véritable raison de son départ, parce que je sais aussi qu'en tant qu'ancien membre des Forces Spéciales, tu ne divulgueras rien. N'est-ce pas, Kakashi ?
- C'est exact. Je vous écoute.
- Voilà...Sakura s'en va pour des raisons de santé et sera accompagnée de Shizune pour être certaine que tout se déroulera dans les meilleures conditions. Cela va durer plusieurs mois durant lesquels son absence sera tenue secrète, à sa demande. Je n'en suis pas ravie, mais c'est comme ça. C'est son choix. Elle a décidé de le faire pour protéger quelqu'un à qui elle semble tenir énormément, mais à qui elle ne souhaite rien dire afin que cette personne puisse continuer sa vie paisiblement sans se soucier d'elle. Autrement dit, elle va renoncer à sa vie de Kunoïchi pour ce quelqu'un dont elle refuse de livrer l'identité. Il s'agit d'une décision que nous devons respecter.

Kakashi bouillait intérieurement, mais restait stoïque et égal à lui même sous les yeux de l'Hokage, afin de ne pas éveiller les soupçons éventuels.

- Sans indiscrétion, pourrais-je savoir de quoi elle souffre exactement ?
- Pardon ?
- Oui, vous dites qu'elle part pour des raisons de santé, accompagnée de Shizune qui est votre assistante. Si vous acceptez de vous en séparer c'est que cela doit être important, sinon grave.
- Bon... Si tu tiens à tout savoir, Sakura est enceinte de six semaines. Elle refuse de mettre le père au courant et d'en dévoiler l'identité. Si je ne la connaissais pas aussi bien, je dirais qu'elle est sous l'emprise d'un genre de pacte qu'elle aurait conclu avec celui-ci pour que tout demeure secret. Elle est étrange d'agir ainsi... et... Kakashi ?!

Elle venait de voir le Ninja Copieur disparaître sous ses yeux. Six semaines. Cela correspondait au moment où elle avait envoyé Sakura et l'Homme au Sharingan en mission durant laquelle il s'était produit un évènement relaté de façon trop rapide par rapport au temps qu'ils avaient passé sans donner de nouvelles. Soudain, elle écarquilla les yeux.

- Serait-ce possible que... !!!! Oooh Seigneur ! Shizune !!!!

La petite brune accourut avec son petit cochon dans les bras.

- Maître Tsunade ?
- Shizune, mission annulée !
- ... ????
- Je viens de faire la plus grosse gaffe de toute ma vie...
- ...Vous voulez dire, plus grosse que la fois où vous avez parié sur...
- Oui !!!
- ... Et qu'au lieu du Sake, c'était....
- OUI !!!!!
- OH LALA... !!!!
- JE ME PASSERAI DE TES COMMENTAIRES DÉSOBLIGEANTS, SHIZUNE !!!!!

Les yeux de Tsunade lançaient des éclairs, ce qui fit fuir Shizune affolée, craignant la foudre.

- AAAAAAAAAAAAH !!!!!!!! MON DIEU... !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
 

[Fiction Naruto] Le signe de la Pluie [Kakashi X Sakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ryuka au pays de la pluie~[Pv-Ashiro]
» Naruto – Tome 6 : La détermination de Sakura !!
» kakashi signe a pacte avec son ami gamakitchi
» Arrivée sous la pluie, un signe du destin ? | ft. Neal Cochran
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sins Of Fairies :: Flood World :: Fan fictions-